Navigation – Plan du site

Texte intégral

1885

Supprimé en 1746, le poste de Secretary of State for Scotland, ministre chargé du Scottish Office, sis à Londres, est rétabli.

1894

Installation à la Chambre des communes du Scottish Grand Committee

1921

Inauguration du Parlement d’Irlande du Nord (Stormont).

1939

Le Scottish Office est transféré à Édimbourg (St Andrew’s House).

1945

Avril : Robert McIntyre (SNP) remporte l’élection partielle de Motherwell ; il perd son siège lors de l’élection générale de juillet.

1947

Lancement du festival de théâtre d’Édimbourg.
Pétition autonomiste, le Scottish National Covenant aurait recueilli près de deux millions de signatures.

1951-1964 Gouvernements conservateurs de Winston Churchill, Anthony Eden, Harold Macmillan, Alec Douglas-Home

1957

Macmillan convainc le capital privé de construire deux aciéries à Ravenscraig (Écosse) et Llanwern (Galles).
Installation aux Communes du Scottish Standing Committee (et d’un deuxième en 1962).
Le traité de Rome fonde la Communauté Economique Européenne.

1960

Installation à la Chambre des communes du Welsh Grand Committee.

1962

Création du Scottish Development Department, dépendant du Scottish Office.

1964-1970 Harold Wilson, Premier ministre travailliste

1964
-70

Ministre aux Affaires écossaises, Willie Ross renforce la dévolution administrative et la planification économique.

1963

Rootes ouvre à Linwood l’unique usine automobile d’Écosse.

1964

Création du Welsh Office, sis à Cardiff. James Griffiths est le premier Secretary of State for Wales.

1965

Création du Highlands and Islands Development Board.

1966

50 000 émigrants quittent l’Écosse.
Gwynfor Evans (Plaid Cymru) remporte l’élection partielle de Carmarthen.
144 victimes à Aberfan (Galles) du fait de l’éboulement d’un terril.

1967

Le Celtic de Glasgow remporte la coupe d’Europe de football des clubs champions.
Winnie Ewing (SNP) remporte l’élection partielle de Hamilton.
Avec d’autres jeunes conservateurs écossais partisans de réformes constitutionnelles, Malcolm Rifkind fonde le Thistle Group.
Welsh Language Act.

1968

Succès du SNP aux élections locales.
Discours d’Edward Heath à Perth, favorable à la dévolution législative. Il charge A. Douglas-Home d’élaborer un projet.
Le Parti libéral se déclare partisan d’un système fédéral pour le Royaume-Uni, de même que J.P.Mackintosh, député travailliste de Berwick et East Lothian.

1969

Wilson nomme une Commission royale sur la constitution (« Commission Crowther », puis « Kilbrandon »).

1970

Douglas-Home recommande la création d’une Assemblée écossaise élue.

1970-1974 Edward Heath, Premier ministre conservateur

1971

Populaire, la longue occupation d’un chantier naval de la Clyde, menacé de fermeture (‘UCS work-in’), contraint Heath à revenir sur sa politique de cessation de toute aide de l’État aux « canards boiteux ».
Début de l’exploitation du pétrole de la mer du Nord.

1972

Suspension du Parlement d’Irlande du Nord : ‘direct rule’ de Londres.

1973

Le Royaume-Uni adhère à la Communauté économique européenne.
Octobre : Guerre israélo-arabe ; choc pétrolier. Le SNP lance sa campagne ‘It’s Scotland’s oil’.
Le rapport majoritaire de la « Commission Kilbrandon » recommande une dévolution législative pour l’Écosse et le pays de Galles ; il rejette le séparatisme et le fédéralisme.
John McGrath crée sa pièce The Cheviot, the Stag and the Black, Black Oil.

1974-1976 Harold Wilson, Premier ministre travailliste

1974
-76

Willie Ross Ministre aux Affaires écossaises.

1974

Succès nationalistes aux législatives de février puis octobre, le SNP remportant 7 puis 11 sièges (sur 71), Plaid Cymru en enlevant 2, puis 3 (sur 36).
Le Scottish Trades Union Congress se déclare partisan de la dévolution.

1975

Lois portant création de la Scottish Development Agency et de la Welsh Development Agency.
Un référendum entérine l’adhésion du Royaume-Uni à la CEE.

1976

Lancement par Jim Sillars du Scottish Labour Party.

1976-1979 James Callaghan, Premier ministre travailliste

1977

le Scotland and Wales Bill ne franchit pas le cap de la deuxième lecture aux Communes.
Rétablissement de la Généralité de Catalogne.

1978

Vote du Scotland Act et du Wales Act.
Déroute de l’équipe d’Écosse lors de la coupe du monde de football en Argentine.

1978
-1979

Winter of Discontent : De longues et dures grèves dans les secteurs privé puis public aggravent l’impopularité du gouvernement.

1979

1er mars : Référendums sur le Scotland Act et le Wales Act. En Écosse, le « oui » l’emporte, sans toutefois atteindre la barre de 40 % des inscrits. Au pays de Galles, le « non » est très majoritaire. Le 28 mars, faute du soutien des députés du SNP, Callaghan est victime d’une motion de censure et présente la démission de son gouvernement.

1979-1990 Margaret Thatcher, Premier ministre conservateur

1979

Abrogation du Scotland Act et du Wales Act.
Le Scottish Labour Party se saborde.
Michael Foot, deputé d’Ebbw Vale (Galles), élu à la tête du Parti travailliste.
Winnie Ewing élue députée européenne pour les Highlands and Islands.
Deuxième choc pétrolier.

1980

Lancement de la Campaign for a Scottish Assembly.

1981

Fermeture de l’usine Chrysler de Linwood.
Fondation du parti social-démocrate (SDP).

1982

Guerre des Malouines

1983

Local Hero, de Bill Forsyth, premier succès international du cinéma écossais.
Le Gallois Neil Kinnock élu à la tête du Parti travailliste (démissionne en 1992).

1984

Grève des mineurs (de mars 1984 à mars 1985).

1987

Législatives : les tories ne remportent que 10 sièges en Écosse, 8 au pays de Galles.

1988

La Campaign for a Scottish Assembly publie A Claim of Right for Scotland.
Fondation du Parti libéral-démocrate.

1989

Fondation de la Scottish Constitutional Convention.
L’Écosse fait l’expérience de la poll tax avant le reste du Royaume-Uni.
Élections européennes : le SNP et Plaid Cymru adoptent le même slogan, ‘Independence in Europe’.

1990

Glasgow : capitale européenne de la culture.
Fermeture du laminoir de Ravenscraig.
La Scottish Constitutional Convention publie Toward Scotland’s Parliament: a Report to the Scottish People.

1990-1997 John Major, Premier ministre conservateur

1991

Scottish Enterprise et Highlands and Islands Enterprise remplacent la SDA et le HIDB (cf. 1975 et 65).
Indépendance des Républiques baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie).

1992

L’Écossais John Smith élu à la tête du Parti travailliste (meurt en 1994).
Traité d’union économique, monétaire et politique signé à Maastricht.

1993

Welsh Language Act.
Un référendum décide de la partition de la Tchécoslovaquie.

1994

Fermeture de la dernière mine de charbon d’Écosse.
James Kelman reçoit le Booker Prize pour How Late it was, How Late.
Tony Blair élu à la tête du Parti travailliste.
Le Scottish Council of the Labour Party prend le nom de Scottish Labour Party.

1995

Le Welsh Labour Party publie Shaping the Vision et la Scottish Constitutional Convention son deuxième rapport.

1996

Trainspotting, film de Danny Boyle d’après le roman d’Irvine Welsh.
Le Scottish Secretary, Michael Forsyth, fait rapatrier en Écosse la « pierre du couronnement » (Stone of Scone), prise de guerre d’Édouard Ier d’Angleterre sept cents ans plus tôt.

1997

Législatives : déroute des conservateurs en Écosse et Galles (aucun élu).

1997-  Tony Blair, Premier ministre travailliste

1997

Référendums en Écosse (11 septembre) et Galles (18 sept.). Plébiscitée en Écosse, la dévolution passe de justesse au pays de Galles.

1998

Vote du Government of Wales Act (juillet) et du Scotland Act. (novembre).
Accords de Belfast (avril : « Vendredi saint »), approuvés par un référendum panirlandais (mai) et élections à la Northern Ireland Assembly (juin).

1999

Elections au Parlement écossais et à l’Assemblée galloise (mai). First Secretary gallois, Alun Michael dirige un exécutif travailliste minoritaire. First Minister écossais, Donald Dewar dirige un exécutif de coalition travaillistes / libéraux-démocrates.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Civardi et Moya Jones, « Chronologie », Revue Française de Civilisation Britannique [En ligne], XIV-1 | 2006, mis en ligne le 15 octobre 2016, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://rfcb.revues.org/1183 ; DOI : 10.4000/rfcb.1183

Haut de page

Auteurs

Christian Civardi

Université Marc Bloch

Articles du même auteur

Moya Jones

Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Revue française de civilisation britannique est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Crecib
  • Revues.org